Gochak est une procession bouddhiste annuelle qui se tient début mars, période particulièrement auspicieuse car équivalente au premier mois du calendrier tibétain.

DSC_1273

Gochak, Mar 2015

Pendant 3 jours les plus pratiquants vont prier en marchant jusqu’au très haut perché monastère de Leh. Un véritable cortège s’étale sur l’horizon, les hommes d’abord dont les chants graves se mêlent aux vois limpides des femmes qui clôturent la marche. Les mantras sont répétés indéfiniment dans une transe sereine et douce.

DSC_1674

Gochak, mar 2015

À chaque pas ils s’allongeront la tête contre le sol pour signifier leur prosternation, purifier les souillures de la vanité issue de l’illusion du moi. Tous les 100m, tout le monde s’assoit en tailleur en profitant de l’incroyable organisation. Du thé, des gâteaux sont distribués. Au bord des routes, d’énormes marmites de riz fument, prêtes à rassasier les prieurs.Toute le monde est impliqué, ceux qui ne défilent pas nourrissent les autres.

DSC_1465

Gochac, mar 2015

Le don de soi et la dévotion palpable à l’échelle d’une si grande communauté chamboulent les sens et la pensée, pas besoin d’être religieux pour être profondément touché. On chuchote encore après avoir quitté la marche, comme pour ne pas briser en soi l’harmonie de ces voix.

DSC_1381

Gochac, mar 2015

 

Gochac, mar 2015